top of page
Rechercher

La Zone Industrielle Polluante et sa desserte routière

Dernière mise à jour : 23 févr.



C'est vraiment ainsi qu'il va falloir parler, désormais, du site de Montpertuis et du projet routier longtemps appelé "Contournement Nord-Ouest de Vichy", dont la fonction première n'est pas d'être un contournement, comme nous l'avons montré à plusieurs reprises (ici et ici par exemple).


Ces deux projets, qui n'en font qu'un, seront particulièrement dangereux pour notre santé et pour notre qualité de vie.


En effet, on voit sur cette carte aérienne du bassin de Vichy ci-dessus, que les habitants respirent grâce à trois ensembles forestiers: au centre, le Bois de Charmeil, labellisé "coeur de nature", est celui qui est concerné par la ZIP (Zone Industrielle Polluante) et sa desserte routière. Plus au sud, la forêt de Montpensier est déjà mitée et morcelée par un Contournement Sud-Ouest où il n'y a jamais personne.


Les atteintes aux milieux naturels s'enchaînent, et tout semble s'effriter et se dégrader dans la plus grande insouciance.


Or, on sait que la Zone Industrielle Polluante de Montpertuis, sa fausse dépollution et son industrialisation axée sur la "filière bois" vont contaminer encore plus la nappe alluviale de l'Allier et les nombreux captages, déjà mal en point, qui en dépendent (lire ce rapport pages 20 à 29).


Sa desserte routière va saccager des zones humides, naturelles et forestières qui se font de plus en plus rares dans l'agglomération, après les destructions liées au projet de "plateau sportif" et au projet Parc des Sources de Vichy, et après toutes celles perpétrées à Bellerive: sur la Plaine de Beauregard,  rue du Léry, rue Adrien Cavy, rue des Vaures, aux abords du Sporting, et bien sûr, les destructions prévues sur le site de Montpertuis lui-même: 47 hectares de forêts [1] et 60 hectares de zones humides [2] y sont vouées à l'industrialisation.


Un jour, la souris aura grignoté tout son fromage, et les habitants de Vichy Communauté auront laissé grignoter toutes leurs forêts et toutes leurs zones humides.


Vous pensez que c'est impossible, que le droit de l'urbanisme et de l'environnement s'y opposent? Regardez un peu ce qui se prépare avec les modifications de PLU de Charmeil et d'Espinasse-Vozelle; ça tombe bien, les deux PLU sont sous Enquête Publique jusqu'au 27 février 2024.


A vous de jouer !





[1] Chiffres déduits de: Rapport de présentation du PLU de Bellerive  p. 287. La majorité de ces boisements ont plus de 75 ans.

[2] Source: Rapport Angulo-Jaramillo (CNRS) p.16.



55 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page