top of page
Rechercher

La véritable utilité du projet

Dernière mise à jour : 9 oct. 2023



La raison d'être du Contournement Nord-Ouest de Vichy (CNO) n'est pas le bien-être des riverains des départementales à Charmeil et à Bellerive-sur Allier, mais la desserte du site de Montpertuis, photographié ici en 2016 lors de travaux de déminage.


En effet, le site de Montpertuis a accueilli, jusqu'en 2003, une industrie d'armements et de munitions sous l'égide de la société Manurhin, devenue Giat puis Nexter.


Pour promouvoir de nouvelles activités sur le site, il fallait améliorer sa desserte routière. Et c'est là qu'est née l'idée d'une route supplémentaire pour faciliter son accès à l'autoroute. Cet historique est rappelé dans "Bellerive Magazine":


Extrait de Bellerive Magazine, mars 2022, page 11


Manurhin étant une entreprise détenue par l'Etat, et sa fermeture ayant entraîné beaucoup de licenciements, l'Etat s'était engagé à financer la desserte du site afin d'y attirer de nouvelles industries.


La desserte du site de Montpertuis est donc bien à l'origine du projet de Contournement Nord-Ouest. Le prétendu souci pour les riverains des D6 et D2209 n'est venu que plus tard.


Dans les années 2010, Michelin a publiquement exprimé son intérêt pour le site de Montpertuis afin d'y faire construire une raffinerie d'éthanol à base de bois, nouvelle matière première pour ses pneus. Ce devait être aussi le point de départ d'une vaste zone de chimie lourde (lire ici). A cette époque, le manque de desserte routière était un réel frein, comme en témoignent ces propos tenus par le Maire de Vichy, Claude Malhuret, en 2014:



Et effectivement, le projet de Contournement Nord-Ouest comporte une bretelle est-ouest qui sert à relier le site de Montpertuis aux axes routiers, et notamment à l'autoroute.

Tracé du Contournement Nord-Ouest comprenant la desserte de Montpertuis


Or le tronçon dédié à la desserte de Montpertuis aggraverait les dégâts environnementaux déjà considérables de l'axe principal. Dans la carte ci-dessous, les parties bleutées sont des zones sensibles pour la préservation de l'eau.


Les nombreuses zones à enjeux hydro-géologiques impactées par le projet


En 2016, une association citoyenne, Danger Montpertuis, s'est créée pour suivre le projet de raffinerie d'éthanol et pour alerter sur ses risques en termes de pollution de l'air et de l'eau, d'odeurs, d'explosions accidentelles et de dégâts socio-économiques sur la ville de Vichy, dont la limite communale n'est qu'à un kilomètre (3,5 km du centre ville à vol d'oiseau).


A l'époque, le Maire de Bellerive-sur-Allier s'était voulu rassurant: "Ne vous inquiétez pas, ce projet ne pourra pas se réaliser sans le Contournement Nord-Ouest, et ça, ça va prendre au moins dix ans!" Mais l'échéance s'approche.


Voilà donc la réelle utilité de ce qui est véritablement une route destinée à desservir un site industriel, plus qu'un Contournement destiné à soulager le trafic dans l'agglomération, puisque ce trafic n'a même pas lieu d'être (lire ici).


Le projet de raffinerie d'éthanol-bois a, semble-t-il, été abandonné, mais le nouveau projet envisagé sur le site de Montpertuis est un secret bien gardé. Même les élus sont, pour la plupart d'entre eux, tenus à l'écart de l'information. Ce qui n'est guère rassurant.


Pendant l'Enquête Publique, certains riverains mal informés ont cru soutenir un Contournement qui leur apportera la tranquillité. En fait, il risque fort de leur apporter la pollution.


Le projet de CNO est donc porteur de nuisances en lui-même et par son rôle dans la réindustrialisation du site de Montpertuis.


NB: Depuis 2022, l'association Danger Montpertuis partage ses informations sur le site www.montpertuis.org.


381 vues0 commentaire

Comments


bottom of page