Rechercher

Les scientifiques vent debout

Dernière mise à jour : il y a 6 jours

En octobre 2022, l'enquête publique a dû être annulée à cause d'une expertise défavorable au projet.


Louis Marion, Président du Conseil National de Protection de la Nature (CNPC).

Le CNPC a émis un avis défavorable au Contournement Nord-Ouest de Vichy.


L'enquête publique sur le Contournement Nord-Ouest, qui aurait dû démarrer le 20 octobre 2022, a été annulée in extremis.


En effet, le Conseil National de Protection de la Nature, vénérable institution datant de 1946, a émis un avis défavorable sur le projet, notamment en raison des atteintes irrémédiables qu'il implique sur des espèces locales en danger.


Pour contourner l'avis de ces scientifiques, les porteurs de projet ont fait appel au Ministre de la Transition Ecologique, ce qui pose la question de l'état de droit: comment une instance politique peut-elle "blanchir" une projet contraire à la loi?


Le projet est décidément particulièrement attentatoire aux ressources naturelles, puisque les experts de l'Autorité Environnementale l'ont également rejeté, dans un rapport joint au dossier. Ce rapport s'interroge, par exemple, sur le fait que c'est le tracé le plus écocide qui a été retenu (lire également cet article.)

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout