top of page
Rechercher

Boulevard des regrets

Dernière mise à jour : 9 mai



L'expérience du Jardin des Tuileries montre qu'il ne faut pas élargir l'allée centrale du parc des sources en abattant les deux rangées d'arbres qui la bordent.


Ils sont tous deux des monuments uniques et prestigieux que nous ont légués des siècles d’Histoire: les Tuileries sont l’écrin végétal de la première demeure des rois de France, le Palais du Louvre. Notre parc des sources, lui, a été conçu sous l’impulsion de Napoléon 1° (et notamment de sa mère, Letizia Bonaparte), puis développé et agrandi par Napoléon III.


Mais y a-t-il un autre point commun entre le parc des sources de Vichy et le jardin des Tuileries à Paris ? Cet autre point commun, c'est l’architecte Didier Repellin, qui a conçu des projets de réaménagement pour ces deux Monuments Historiques : en 2020-2022 pour Vichy, et dix ans plus tôt pour Les Tuileries.


Pourquoi est-ce important ?


Nous n’avons pas la teneur précise des modifications faites par Didier Repellin aux Tuileries, mais ses croquis semblent en montrer une vision plutôt minérale, qui fait écho à la vision minérale qu’il semble aussi avoir pour le parc des sources.


Croquis du projet de Didier Repellin pour le réaménagement du Jardin des Tuileries

Source ici



Croquis du projet de Didier Repellin pour le réaménagement du Parc des Sources à Vichy

Source: document de projet, p. 140


Focus sur l'allée principale dans les deux projets


L’allée principale du parc des sources va ainsi être élargie, de 8 mètres à 14 mètres, avec un abattage systématique des deux rangées d’arbres qui la bordent.

"Marronniers abattus, temps 1" Parc des Sources

Source: document de projet p. 81


Cette idée semble mal venue, car en février 2021, les responsables du Jardin des Tuileries ont aussi décidé de modifier leur allée centrale mais ... en faisant l'inverse. Ils ont voulu la rendre moins large.


Etait-on allé trop loin dans la minéralité, à force de vouloir une allée majestueuse mettant en valeur les monuments et la perspective ?

Les gestionnaires des Tuileries ont ainsi décidé de replanter deux rangées d’arbres pour adoucir ce vaste espace nu, poussiéreux, qui ne protégeait ni du soleil en été, ni du vent ou de la pluie en hiver.

Au total, 92 ormes ont été replantés entre 2021 et 2022 de part et d’autre de la Grande Allée des Tuileries (lire ici et ici)



"Replantons la grande allée !"

Affiche d'appel aux dons pour regarnir l'allée centrale des Tuileries



Tirer les leçons de l'expérience parisienne


Quelle ironie !

En agrandissant notre propre allée principale, n’allons-nous pas à contre-courant des leçons de l’histoire ? Ne nous exposons-nous pas à des regrets ? Didier Repellin, dont c’est le métier, et qui était mieux placé que quiconque pour le savoir, n’aurait-il pas pu y réfléchir ?


Les aménagements doivent prendre en compte « l’homme de la rue », ses besoins pratiques et physiologiques, sa santé, et aussi son besoin de transmettre et de préserver les trésors des siècles passés.


Agissons pour que notre allée centrale ne devienne pas un « boulevard des regrets », et protégeons aussi les autres rangées d’arbres menacées par le projet: rue du Parc, rue Wilson…


Signez la pétition pour vous opposer au projet de réaménagement du parc des sources, et partagez l'information !


Photo: juin 2022 © Radio France - Dominique Manent

Facebook: gnsavichy

Presse et documents de projet dans ce répertoire.




139 vues0 commentaire

Comments


bottom of page