top of page
Rechercher

Un an de lutte pour le Parc des Sources: retour sur l'année 2023




La lutte pour sauvegarder les arbres du parc des sources de Vichy a mobilisé plus de 18 000 pétitionnaires et a été l'occasion de la création d'une branche locale du Groupe National de Surveillance des Arbres (GNSA).


Dès la fin 2022, le tout nouveau Collectif Parc des Sources s’était affilié au GNSA et était devenu le GNSA Vichy Co (pour « Communauté d’agglomération de Vichy »). L’évènement fondateur en avait été l’annonce d’un projet de réaménagement massif du parc des sources de Vichy, un parc classé Monument Historique, inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, et qui comprenait près de 700 arbres presque centenaires.


L’année s’est  organisée en trois temps :

 

1 - De janvier à avril 2023, le GNSA Vichy Co a continué à diffuser ses pétitions, analysé les documents de projet, sollicité des soutiens et tenté de dialoguer avec les pouvoirs publics. Dès le 5 février 2023, Thomas Brail, Président fondateur du GNSA, a donné le coup d’envoi à des manifestations de sensibilisation du public en tenant une conférence-témoignage très appréciée et en effectuant une expertise du parc ainsi que des interviews.

 

2 - Ces efforts de mobilisation du public se sont amplifiés d’avril à mi-août 2023, avec notamment des permanences hebdomadaires dans le parc en marge de l’Enquête Publique, avec aussi l’ouverture d’une cagnotte en ligne et la tenue d’une brocante solidaire pour lever des fonds. Nous avons aussi multiplié les interviews dans la presse (Marianne, Charlie Hebdo, FR3, radio France Bleu, RMC…)

 

3 - De mi-août à décembre 2023, l’action judiciaire a été lancée, avec deux recours en référé : contre le Permis d’Aménager et contre l’Arrêté Préfectoral dérogeant aux dispositions de l'article L. 411-1 du code de l'environnement. Ces deux référés ont été rejetés, mais nous continuons la procédure sur le fond.

 

En octobre 2023 un troisième recours a été déposé, contre l'arrêté préfectoral dérogeant aux dispositions de l'article L. 350-3 du code de l'environnement (protection des allées d'arbres et alignements). A noter que pour des raisons financières, ce dernier recours a été entrepris sans l’aide d’un avocat. Pour ces trois recours, nous avons été accompagné(e)s par la FNE Allier, co-requérante, qui nous a également mis en contact avec une juriste bénévole.

 

La campagne de sensibilisation a continué avec, le 2 septembre, un grand rassemblement pédagogique au cours duquel Georges Feterman, président de l’association ARBRES, nous a accordé un soutien financier et a publiquement retiré son label à la ville de Vichy pour protester contre ce projet écocide.

 

Malheureusement, du 4 au 9 septembre, 119 arbres ont été abattus et invisibilisés, leurs souches broyées. Mais nous continuons les procédures, car l'arrêté préfectoral porte toujours sur une autorisation d'abattage de 180 arbres au total.

 

Le 7 septembre, deux jeunes militants ont pénétré sur le chantier et se sont enchaînés à un arbre du parc, et une marche funéraire a été organisée dans la ville.


Depuis, nous sommes réduits à observer, consternés, la bétonisation du parc, symbolisée par une allée en forme de "piste d'atterrissage" là où s'étalait, il y a si peu, les frondaisons larges et colorées de deux magnifiques rangées de marronniers. Le surnom de cette nouvelle allée: "Boulevard des regrets".



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page